Visiting (In)visible Museums

Cycle de trois jours organisé par Mathilde Ayoub (doctorante d’Héritages et de l’Institut national du patrimoine – INP), avec l’équipe du musée Sursock à Beyrouth

Dates : du 28 au 30 avril 2022

Lieu : Musée Nicolas Sursock, Beyrouth

Organisé au musée Nicolas Sursock à Beyrouth, le cycle “Visiting (In)visible Museums” aborde la question du visible et de l’invisible dans les musées ou dans les collections modernes et contemporaines de la région.

Il réunissait philosophes, artistes, chercheurs, archivistes, historiens de l’art et poètes dans une série d’événements invitant le public dans un musée contraint de fermer après l’explosion du 4 août 2020. Le cycle avait pour objectif de questionner à la fois la relation entre l’institution et sa collection – ce qui est exposé et ce qui reste dans ses réserves -, ainsi que les musées, dans un contexte de crise prolongée les contraignant à l’invisibilité.

Ainsi, cette série était l’occasion d’aborder également les cas des musées de Bagdad, Damas, Alger ou Téhéran…
Nous nous sommes intéressés à la collection du musée Sursock, à l’histoire de sa constitution face à ces problématiques, et avons donné un aperçu des œuvres exposées en vue de sa réouverture.
Le public était invité à découvrir les coulisses du musée et à s’initier à la conservation et à la restauration des œuvres d’art.

Ce cycle incluait une série de conférences, de tables rondes et de présentations, ainsi qu’un atelier pour enfants.



Citer ce billet
Solène Hazouard (2022, 2 mai). Visiting (In)visible Museums. Carnet des doctorants d’Héritages. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nuin

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search