Soutenance de Maria Hernández

La médiation scientifique par la BD à l’université : le cas du Venezuela. © Maria Hernández

Maria Hernández soutiendra sa thèse
le mercredi 29 juin 2022, à 14h
en salle des thèses, aux Chênes 2 de CY Cergy Paris Université

Titre de la thèse

De l’utopie à la perte de démocratie en Amérique latine. Analyse de l’origine et des dérives d’une manipulation du discours utopique, d’après l’œuvre de Gioconda Belli et d’Ana Teresa Torres.

Directrice de thèse

Luisa Ballesteros Rosas

Résumé de la thèse

Cette thèse constitue un travail d’investigation qui parcourt la philosophie politique et l’histoire pour analyser l’utopie, la démocratie et la manière dont la manipulation du discours politique en Amérique latine a été utilisée à des fins précises.

Le champ de l’utopie se réduit aujourd’hui en Amérique latine, laissant la place aux abus des régimes autoritaires et corrompus qui ont trahi les idéaux et les promesses politiques et sociales qu’ils prétendaient incarner. La littérature se charge d’exprimer le désenchantement des populations et de dénoncer les abus successifs de pouvoir de la classe politique. Elle cherche plus de justice sociale et de liberté et décrit les quêtes d’utopie pour un monde meilleur en termes d’égalité, et pour une vraie démocratie sociale. Nous étudions l’utopie, la démocratie et le politique du point de vue d’Ana Teresa Torres et de Gioconda Belli pour comprendre la disparition de l’État de droit avec ses valeurs les plus élémentaires.

Résumé de la thèse en anglais

This thesis is an investigative work that traverses political philosophy and history to analyse utopia, democracy and how the manipulation of political discourse in Latin America has been used to achieve specific ends.

The field of utopia is shrinking in Latin America today, leaving room for the abuses of authoritarian and corrupt regimes that have betrayed the ideals and the political and social promises they claimed to embody. Literature takes on the task of expressing the disenchantment of the people and denouncing the successive abuses of power by the political class. It seeks more social justice and freedom and writes about utopian quests for a better world of equality, a true social democracy. We study utopia, democracy and politics in the hands of Ana Teresa Torres and Gioconda Belli to understand the disappearance of the rule of law with its most basic values.

Composition du jury
  • Luisa Ballesteros Rosas, maître de conférences HDR, littérature et civilisation d’Amérique latine, CY Cergy Paris Université, directrice de thèse
  • Jean-Marie Lassus, professeur des universités émérite, littérature latino-américaine, université de Nantes, examinateur
  • Carmen Pineira Tresmontant, professeur des universités, linguiste, université d’Artois, rapporteur
  • Eduardo Ramos Izquierdo, professeur des Universités émérite, littérature latino-américaine, Sorbonne Université, rapporteur

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search