Soutenance de Marjorie Roussel

Marjorie Roussel soutiendra sa thèse
le mardi 7 décembre 2021, à 14h
en salle des thèses, aux Chênes 2 de CY Cergy Paris Université.

Titre de la thèse

Les représentations des corps féminins dans les romans de Marta Sanz

Directrice de thèse

Isabelle Prat, professeure à CY Cergy Paris Université

Résumé de la thèse

Tel que le soulignent de nombreuses études, le corps, l’une des thématiques majeures de la littérature, est un cadre d’écriture des discours culturels : il les produit, les reproduit et/ou les contredit. Étudier les représentations corporelles littéraires actuelles serait alors une manière d’appréhender la culture et la société contemporaine. L’existence du groupe d’investigation «Cuerpo y Textualidad» au sein même de l’Université de Barcelone témoigne d’ailleurs, à titre d’exemple, de l’intérêt, de la richesse et de la complexité que représente l’analyse des représentations du corps dans les Arts. Marta Sanz, autrice espagnole qui signe une œuvre aussi prolifique que variée, place généralement les femmes et leur corps au cœur de ses ouvrages, constituant ainsi le punctum de notre analyse. Suivre les modes de représentations et de perceptions des corps féminins sanziens des années 1990 à nos jours dans six de ses romans  – El frío (1995), Lenguas muertas (1997), Animales domésticos (2003), Susana y los viejos (2006), Amour fou (2013)et Daniela Astor y la caja negra (2013) –nous a permis de souligner que les représentations littéraires de l’écrivaine madrilène renvoient à des problématiques individuelles, sociologiques, anthropologiques, psychologiques, philosophiques voire politiques. En effet, Marta Sanz, tout en révélant les rapports intimes de ses personnages féminins face à leur corporéité et à celle d’autrui, dénonce des modèles sociétaux aliénants pour les femmes mais esquisse également des voies possibles pour s’en libérer. Son écriture des corps féminins, qui s’affranchit elle-même de certaines normes, s’apparente alors à une écriture de l’engagement à finalité critique et émancipatrice.

Résumé de la thèse en anglais

As many studies have pointed out, the body – which is one of the major themes in literature – is a canva for writing cultural discourses: it either produces, reproduces and/or contradicts them. Studying current representations of the body in literature would therefore be a way to comprehend contemporary culture and society. The existence of the group of investigation at the University of Barcelona “Cuerpo y Textualidad” itself proves the real interest, depth and complexity of studying the representations of the body in Arts. Marta Sanz is a Spanish writer whose work is as prolific as it is varied. She generally places women and their bodies at the core of her writings, and this is what constitutes the punctum of our analysis. By following Sanz’s ways of representing and sensing women’s bodies from the 1990s to the present day in six of her novels – El frío (1995), Lenguas muertas (1997), Animales domésticos (2003), Susana y los viejos (2006), Amour fou (2013) and Daniela Astor y la caja negra (2013)–we were able to point out that the Madrid writer’s literary representations refer to individual, sociological, anthropological, psychological, philosophical and even political issues. Indeed, Marta Sanz denounces societal models that alienate women through depicting the intimate relations that her female characters have with their bodies as well as others’. Yet, she also paves the way for solutions to escape these models. Her writings about women’s bodies, which are already unfettered by certain norms, then resemble a committed writing bound to criticize and emancipate.

Composition du jury
  • Isabelle Steffen-Prat, professeure des universités, CY Cergy Paris Université, directrice de thèse
  • Xavier Escudero, professeur des universités, université du Littoral Côte d’Opale, rapporteur
  • Amélie Florenchie, maîtresse de conférences, université Bordeaux Montaigne, rapporteure
  • Gustavo Guerrero, professeur des universités, CY Cergy Paris Université, examinateur
  • Catherine Orsini-Saillet, professeure des universités, université Grenoble-Alpes, examinatrice

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search