Soutenance de Raphaël Carbonne

Raphaël Carbonne soutiendra sa thèse
le lundi 18 décembre 2023, à 14h,
à  CY Cergy Paris Université – bâtiment des Chênes 1, salle 521
33 boulevard du Port, 95000 Cergy.

TITRE DE LA THÈSE

Réseaux de pouvoirs, complots et conspirations à la cour de Charles VI et Charles VII : le cas de Georges de La Trémoille (1392-1446)

DIRECTRice DE THÈSE

Valérie Toureille

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Cette thèse a pour objectif d’analyser la structure des réseaux politiques de la fin du Moyen Âge. Il est facile pour l’historien de considérer comme acquise la compréhension de ceux-ci. Pourtant, et même surtout dans le cadre de la seconde moitié de la guerre de Cent Ans, ils atteignent de hauts niveaux de complexité. Il ne s’agit pas d’un simple affrontement pour la détention d’une couronne opposant deux prétendants. De nombreuses sous-factions émergent, telles que les Armagnacs et les Bourguignons. Chacun défend des intérêts qui lui sont propres, intérêts qui ont pu être amenés à évoluer au fil des évènements. Les individus vont et viennent entre les différents groupes, jonglant avec des paramètres plus complexes que la simple loyauté ou l’intérêt financier.

Afin de démêler les fils de cette toile, il nous faut nous focaliser sur un point central, mouvant dans ses allégeances et intérêts. Cette figure, ce sera Georges de La Trémoille. Son nom n’est pas connu du grand public, et même les érudits peinent à reconstituer sa vie. Il a pourtant occupé pendant plusieurs années de hautes charges, l’amenant à jouer un rôle de premier plan durant certains des évènements cruciaux de son temps. Si l’on en croit l’historiographie, il fut un véritable démon : pilleur du trésor royal, conjurateur, mais surtout, il serait à l’origine de la chute de Jeanne d’Arc. Aucune biographie n’existe à son sujet, tout au plus quelques articles ou notices aux informations parfois erronées. Quelques travaux, notamment ceux de Philippe Contamine, ont aidé à renouveler la vision que nous avions de lui, mais cette image négative reste encore forte. L’un des caps de cette thèse sera de remédier à ce problème : rassembler tout ce que nous pouvons savoir sur lui pour en dresser le tableau le plus objectif possible. Toutefois, cette recherche n’aura pour but que de nous donner un support de travail efficace pour mieux comprendre les mécaniques aristocratiques françaises de cette période.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE EN ANGLAIS

This thesis goal is to analyze the structure of political networks in the late Middle Ages. It is easy for historians to take their understanding of this period for granted. Yet, and even especially in the second half of the Hundred Years War, they reach high levels of complexity. It is not a simple clash over the detention of a crown between two contenders. Many sub-factions emerge, such as the Armagnacs and the Burgundians. Each defends its own interests, interests which may have been brought to evolve over the course of events. Individuals come and go between different groups, juggling with parameters more complex than simple loyalty or financial interest.

In order to unravel the threads of this web, we need to focus on a central point, shifting in its allegiances and interests. This figure will be Georges de La Trémoille. His name is not known to the profane, and even scholars struggle to reconstruct his life. However, he held high office for several years, bringing him to play a leading role during some of the crucial events of his time. If we are to believe his historiography, he was a real demon: plunderer of the royal treasure, conjurer, but above all, he would be behind the fall of Joan of Arc. No biography exists about him, at most a few articles or notices with sometimes erroneous information. Some works, notably those of Philippe Contamine, helped to renew the vision that we had of him, but this negative image remains strong. One of the caps of this thesis will be to remedy this problem: to gather all that we can know about him to draw up the most objective possible picture. However, this research will only aim to give us an effective working support to better understand the French aristocratic mechanics of this period.

COMPOSITION DU JURY
  • Éric Bousmar, université Saint-Louis, examinateur
  • Murielle Gaude-Ferragu, université Sorbonne Paris Nord, examinatrice
  • Bertrand Schnerb, université de Lille, rapporteur
  • Valérie Toureille, CY Cergy Paris Université, directrice de thèse
  • Laurent Vissière, université d’Angers, rapporteur


Citer ce billet
Solène Hazouard (2023, 30 novembre). Soutenance de Raphaël Carbonne. Carnet des doctorants d’Héritages. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nulb

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search