Soutenance de Sabeur Sacrafi

Philippe Forest. © Le Monde.

Sabeur Sacrafi soutiendra sa thèse
le jeudi 17 mars 2022, à 14h
en visioconférence

(accueil du public UNIQUEMENT en salle des thèses
aux Chênes 2 – CY Cergy Paris Université).

Titre de la thèse

La poétique de la reprise chez Philippe Forest

Directeurs de thèse

Direction de thèse : Rémi Astruc, professeur à CY Cergy Paris Université
Co-direction de thèse avec un partenaire étranger : Mustapha Trabelsi, professeur à l’université de Sfax (Tunisie)

Résumé de la thèse

L’entrée de Philippe Forest en littérature est survenue suite à un événement tragique ; celui de la mort de sa fille Pauline à l’âge de quatre ans des suites d’un cancer. Depuis, toute l’œuvre romanesque de l’auteur s’est inscrite dans la fidélité à cet événement. L’écrivain avoue être incapable d’écrire sur un autre sujet.

Cette reprise du thème de la mort de l’enfant a donné naissance à une écriture autre, une écriture qui a créé ses traits caractéristiques propres, une écriture que nous proposons d’appeler « écriture de la reprise ».

À travers cette fidélité de Forest à l’écriture de la mort de son enfant, nous pouvons déceler des enjeux multiples : éthiques tout d’abord, puisque l’auteur s’inscrit en faux contre l’idée de « travail de deuil » longtemps répandue par la psychanalyse comme par la doxa dominante. Esthétiques ensuite, car Forest s’insurge également contre la vertu thérapeutique souvent assignée à la littérature. Pour lui, la littérature ne peut ni ne doit nous guérir de nos maux en y mettant fin, elle doit au contraire nous les rappeler incessamment.

Résumé de la thèse en anglais

Philippe Forest’s entry into literature was born out of a tragic event; that of the death of her daughter Pauline at the age of four from cancer. Since then, all of the author’s fictional work has been part of fidelity to this event. The writer admits to being unable to write on another subject.

This revival of the theme of the death of the child gave birth to a different writing, a writing which created its own characteristic features, a writing which we propose to call “writing of the revival”.

Through this fidelity of Forest to the writing of the death of his child, we can detect multiple issues: ethical first of all, since the author is against the idea of ​​”grieving” for a long time. widespread by psychoanalysis as by the dominant doxa. Aesthetic then, because Forest also protests against the therapeutic virtue often assigned to literature. For him, literature cannot and must not cure us of our ills by putting an end to them; on the contrary, it must constantly remind us of them.

Composition du jury
  • Rémi Astruc, professeur, CY Cergy Paris Université, directeur de thèse
  • Mustapha Trabelsi, professeur, université de Sfax (Tunisie),codirecteur de thèse
  • Naïma Tlili, maître de conférences HDR, université de Sousse (Tunisie), rapporteure
  • Olivier Belin, maître de conférences HDR, CY Cergy Paris Université, rapporteur
  • AMarie Petit-Jean, maître de conférences HDR, CY Cergy Paris Université, examinatrice

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search