Genre et hétéronormativité dans les sources : approches méthodologiques

Appel à communications
Séminaire jeunes chercheur·se·s 2024

Coorganisé par Blandine Demotz, doctorante en études anglophones à CY Cergy-Paris Université, au sein du laboratoire Héritages

Délai au 1er décembre 2023

Journées organisées la semaine du 15 au 19 avril 2024 à l’Université Jean Monnet, Saint-Étienne

Dans le prolongement des deux premiers séminaires jeunes chercheur·se·s organisés, pour le premier, en 2022 sur le thème “Genre et sources. Lecture, relecture, mélecture” et pour le second en 2023, intitulé “Genre et hétéronormativité dans les sources : représentations et transgressions de l’injonction hétérosexuelle”, ce troisième séminaire souhaite se concentrer sur les approches méthodologiques des études de genre à travers le prisme de l’hétéronormativité. L’hétéronormativité est un concept incontournable afin d’analyser les fondements même de la binarité entre le masculin et le féminin1, et de contribuer ainsi à l’élaboration de cadres critiques qui permettent de se pencher sur les rapports sociaux de sexe et de sexualité au sens large dans les sources. Ainsi, l’hétéronormativité est un outil critique issu des études de genre, employé pour réévaluer une vision à la fois dualiste et déterministe des identités des genres et des sexualités, remettant directement en cause les conceptions essentialistes de la division sexuelle.

Les propositions de communication sont à envoyer d’ici le 1er décembre 2023 à : seminaireallhis2024[at]gmail.com



Citer ce billet
Solène Hazouard (2023, 19 septembre). Genre et hétéronormativité dans les sources : approches méthodologiques. Carnet des doctorants d’Héritages. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nuki

  1. Judith Butler, Trouble dans le genre. Pour un féminisme de la subversion, Paris, La Découverte, 2005, p. 24. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search