Soutenance d’Alexandre Solans

Alexandre Solans soutiendra sa thèse
le lundi 18 décembre 2023, à 14h,
en salle des thèses aux Chênes 2 de CY Cergy Paris Université.

TITRE DE LA THÈSE

L’usage du savoir dans les essais de Pascal Quignard

DIRECTEUR DE THÈSE

Claude Coste

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Les essais de Pascal Quignard se signalent à l’attention par l’extrême abondance du savoir qu’ils convoquent : le texte est envahi par une trame très dense de références culturelles et savantes, au point qu’il semble que tous les domaines de la connaissance s’y trouvent mobilisés, non moins qu’une mémoire littéraire et artistique aussi éclatée que monumentale. La convocation incessante d’une myriade de documents et de discours témoigne d’une propension singulière de l’écriture essayiste à proliférer à partir de la lecture, de sorte que l’exercice de la pensée tend à se confondre avec la convocation de la culture savante.

C’est cette inhérence réciproque du savoir et de la pensée que l’on a cherché à interroger, dans le but d’éclaircir le sens d’une œuvre complexe et parfois déroutante. On s’est d’abord attaché à mettre au jour la poétique de l’emprunt qui fonde l’essayisme quignardien, en montrant aussi précisément que possible tout ce que l’écriture doit à la lecture, de manière avouée ou par des voies plus discrètes. On a ensuite entrepris de reconstituer la bibliothèque de l’essayiste, à la faveur d’un travail de contextualisation théorique qui a permis de préciser son rapport au savoir tout en faisant apparaître un corpus restreint, qui occupe dans sa pensée une position centrale : d’un point de vue à la fois doctrinal, thématique et poétique, les essais de Quignard s’avèrent surdéterminés par six figures intellectuelles capitales qui constituent le principe et le cadre de toute la réflexion. On a tenté enfin, dans une perspective herméneutique, de penser l’essayisme quignardien comme un effort pour dépasser ce discours fondamental tout en lui restant fidèle, par la mise en œuvre d’une démarche combinatoire qui parvient à le doter d’un prolongement inattendu.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE EN ANGLAIS

Pascal Quignard’s essays stand out for the extreme abundance of knowledge they summon: the text is invaded by a dense weave of cultural and scholarly references, to the point where it seems that every field of knowledge is mobilised, no less than a literary and artistic memory that is as fragmented as it is monumental. The incessant summoning of a myriad of documents and discourses testifies to a singular propensity of essayist writing to proliferate from reading, so that the exercise of thought tends to merge with the summoning of high culture.

It is this reciprocal inherence of knowledge and thought that we have sought to explore, with the aim of clarifying the meaning of a complex and sometimes confusing body of work. First, we set out to uncover the poetics of reuse that underpin Quignard’s essayism, showing as precisely as possible how much the writing owes to reading, whether overtly or through more discreet ways. We then set about reconstructing the essayist’s library, using theoretical contextualisation to clarify his relationship to knowledge while revealing a limited corpus that occupies a central position in his thought: from a doctrinal, thematic and poetic point of view, Quignard’s essays are overdetermined by six key intellectual figures who constitute the principle and framework of his thought. Finally, from a hermeneutical perspective, we have tried to think of Quignard’s essayism as an effort to go beyond this fundamental discourse while remaining faithful to it, by means of a combinatorial process that manages to give it an unexpected extension.

COMPOSITION DU JURY
  • Bruno Blanckeman, Sorbonne Nouvelle – Paris 3, rapporteur
  • Claude Coste, CY Cergy Paris Université, directeur de thèse
  • Chantal Lapeyre, CY Paris Cergy Université, rapporteure
  • Marielle Macé, CNRS, examinatrice
  • Stéphane Madelrieux, Jean Moulin – Lyon 3, examinateur
  • Nathalie Piégay, université de Genève, examinatrice


Citer ce billet
Solène Hazouard (2023, 30 novembre). Soutenance d’Alexandre Solans. Carnet des doctorants d’Héritages. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nuld

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search