Soutenance de William Richier

William Richier soutiendra sa thèse
le mercredi 13 décembre 2023, à 13h30,
à l’EPSS 139 – salle Chagall,
92 rue Notre-Dame des Champs – 75006 Paris.

TITRE DE LA THÈSE

Jumelages et association d’amitié entre la France et la RDA de 1959 à 1990 : aspects politiques, culturels et économiques

DIRECTEUR DE THÈSE

Éric Vial, professeur à CY Cergy Paris Université et chercheur à Héritages

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

En 1958, le Parti communiste français crée les Échanges franco-allemands en vue de nouer des relations entre la France et la République démocratique allemande (RDA), qui n’est pas reconnue par les Occidentaux. Un an plus tard, il créé cinq jumelages avec la RDA, en s’appuyant sur la Fédération mondiale des villes jumelées. Les Échanges franco-allemands et les comités de jumelage s’engagent en faveur de la reconnaissance de la RDA et contribuent au développement des échanges économiques, culturels et des voyages de Français en Allemagne socialiste. En 1973, le gouvernement reconnaît la RDA : les Échanges franco-allemands prennent le nom de “France-RDA” et poursuivent leur action pour approfondir les échanges économiques, culturels et humains avec la RDA. Mais les Allemands de l’Est ne viennent toujours pas dans les villes françaises jumelées. En 1981, les municipalités de RDA interrompent pratiquement leurs relations avec leurs sœurs françaises, même si les échanges avec l’autre Allemagne s’approfondissent. “France-RDA” accompagne la diplomatie de François Mitterrand.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE EN ANGLAIS

In 1958, the French Communist Party creates the Franco-German Exchanges in order to establish relations between France and the German Democratic Republic (GDR), which is not recognized by Westerners. A year later, it creates five twinnings with the GDR, relying on the World Federation of Twinned Towns. The Franco-German exchanges and the twinning committees are committed to the recognition of the DDR and contribute to the development of economic and cultural exchanges and trips by French people to socialist Germany. In 1973, the government recognizes the GDR: the Franco-German exchanges take the name of “France-RDA” and continue their action to deepen economic, cultural and human exchanges with the DDR. But East Germans still do not come to the twinned French towns. In 1981, the municipalities of the GDR practically interrupt their relations with their French sisters, even if the exchanges with the other Germany deepen. “France-RDA” accompanies the diplomacy of François Mitterrand.

COMPOSITION DU JURY
  • Philippe Buton, université de Reims, examinateur
  • Michel Fabreguet, Sciences Po Strasbourg, rapporteur
  • Brigitte Krulic, université Paris Nanterre, rapporteure
  • Jean-Claude Lescure, CY Cergy Paris Université, examinateur
  • Nicolas Offenstadt, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, examinateur
  • Éric Vial, CY Cergy Paris Université, directeur de thèse


Citer ce billet
Solène Hazouard (2023, 8 décembre). Soutenance de William Richier. Carnet des doctorants d’Héritages. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nule

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search