Appel à communications : Penser le(s) langage(s) : pouvoir et limites

Colloque coorganisé par Blandine Demotz, doctorante à Héritages

Les 24 et 25 octobre 2024

Université Jean Monnet de Saint-Étienne

Délai au 9 juin 2024

Le laboratoire junior GRAPHÉ (Groupement de Recherche sur l’Action Philologique et Humaine au prisme Épistémologique), fondé en 2024 à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne, mène une action émergente en ayant pour projet de s’intéresser à la manière dont les langages, dans la manière dont ils sont formés, influencent et sont influencés par l’action humaine. Le premier volet d’étude, au sein de la première journée d’étude organisée par le laboratoire junior, est lié à la dimension politique que peut revêtir le langage. En effet, lorsqu’il peut être perçu par d’autres, le langage, qu’il soit écrit, oral, littéraire ou figuratif, s’inscrit dans un cadre politique dans le sens où il est à même d’être reçu et interprété par tous. Il y a un enjeu de pouvoir intrinsèque à l’expression et à la réception du langage, ce que l’on retrouve dans la manipulation politique de l’information, dans la langue de bois, ou encore dans le silence qui peut être imposé, volontairement ou non, à divers acteurs du pouvoir, limitant en conséquence leur potentialité d’action.

Les propositions de communications, qui peuvent être rédigées en français ou en anglais, sont attendues jusqu’au 9 juin 2024 à l’adresse suivante : graphelabojunior[at]gmail.com.



Citer ce billet
Solène Hazouard (2024, 5 avril). Appel à communications : Penser le(s) langage(s) : pouvoir et limites. Carnet des doctorants d’Héritages. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w69g

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search