Focus sur Luciana Santos Lima

Luciana Santos Lima, vous êtes doctorante dans l’axe 1 de l’UMR Héritages, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Mon parcours est assez ordinaire. Je suis rentrée à l’université tardivement, comme une partie de ma génération qui a été obligée d’abord de travailler, ensuite de penser aux études. Depuis petite je rêvais d’être professeure, j’ai donné des cours à mes cousines et mes cousins plus jeunes que moi. J’ai étudié les lettres, françaises et portugaises, à l’Universidade Estadual de Feira de Santana, dans laquelle j’ai eu l’opportunité de devenir professeure. Jusqu’en 2018 mes études ont été dirigées vers la didactique des langues, raison pour laquelle j’ai suivi un M2 en sciences du langage à l’Université de Poitiers.

Vous travaillez à partir de textes de quatre écrivaines noires qui ont fait de leurs écrits un instrument de lutte contre le pouvoir patriarcal. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos recherches ?

Il me semble que le combat de ces écrivaines n’est pas seulement contre le pouvoir patriarcal. L’intersectionnalité des femmes noires est un sujet récurrent dans certaines œuvres. Un des objectifs de mes recherches est de découvrir si leurs œuvres dialoguent ou si elles divergent et comment les écrivaines se servent de leurs plumes pour faire de la littérature un instrument contre les contraintes subies par ces femmes, malgré la distance des continents (africain, américain et européen) qui les sépare.

Sujet de thèse : Le combat, la résistance et l’émancipation de la femme noire dans des sociétés patriarcales à partir des œuvres de Conceição Evaristo (Brésil), Paulina Chiziane (Mozambique), Scholastique Mukasonga (Rwanda) et Marie NDiaye (France), par Luciana Santos Lima, sous la dir. de Rémi Astruc et Humberto Luiz Lima de Oliveira.

Entretien réalisé par Vivien Barrière, maître de conférences en Histoire-Archéologie à CY Cergy Paris Université, chercheur et chargé de mission communication à Héritages.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search