Focus sur nos représentants doctorants : Anabelle Machou & Jean-Philippe Saby

Anabelle Machou est doctorante contractuelle à CY Cergy Paris Université en littérature et sciences du patrimoine. Ses travaux de recherche portent sur la représentation du château de Versailles dans la littérature et le cinéma français de 1980 à nos jours. Dans le cadre de sa thèse, elle s’intéresse aux récits fictionnels contemporains et explore le lien entre littérature et espace d’après les méthodologies et les approches développées par la géocritique (Bertrand Westphal). Sa thèse est menée avec le soutien de la Fondation des Sciences du Patrimoine et le Centre de recherche du château de Versailles (CRCV). Sa recherche doctorale s’inscrit dans l’axe 2 d’Héritages : « Expériences, pratiques, acteurs dans les champs culturels et littéraires ».

Jean-Philippe Saby est doctorant en études hispaniques à CY Cergy Paris. Il travaille sur le thème de la « Dualité culturelle et construction de l’identité dans la littérature latino-américaine ». Sa thèse porte sur les écrivains tels que Rosario Castellanos et José María Arguedas. Il s’intéresse donc à la quête identitaire, à l’indigénisme, aux études coloniales et postcoloniales d’Amérique latine, mais aussi d’Afrique. Sa recherche doctorale s’inscrit dans l’axe 2 d’Héritages : « Expériences, pratiques, acteurs dans les champs culturels et littéraires ».

Quelles sont vos activités en tant que représentants des doctorants de l’UMR ?

En tant que représentants des doctorants, nous assistons à l’ensemble des conseils de laboratoire tenus dans l’année. C’est l’occasion pour nous de nous tenir informés des changements structurels liés au laboratoire, des événements scientifiques organisés, de prendre part à certaines décisions mais aussi, et surtout, de faire remonter d’éventuelles problématiques liées aux doctorants. Nous avons à cœur de répondre au mieux aux besoins des doctorants du laboratoire et de permettre un échange le plus fluide possible avec les encadrants et personnels du laboratoire. En tant que représentants des doctorants nous mettons aussi la main à la pâte en ce qui concerne le laboratoire junior ! Nommé DocHéritages, tout est à faire pour ce nouveau laboratoire junior, ce qui est à la fois stimulant et très chronophage. Nous travaillons main dans la main avec Camila Melo, doctorante également représentante du laboratoire DocHéritages. Pour cette année, nous avions principalement comme objectif de nous rencontrer entre doctorants et ainsi créer une petite communauté scientifique au sein des doctorants, propice aux échanges scientifiques. Pendant les périodes de confinement, nous avons mis en place des sessions de travail collectives, en ligne via Zoom. Nous nous retrouvions dans l’après-midi pendant une période d’environ 3h. Pendant les pauses, le temps était à la discussion et aux étirements ! Nous avons également mis en place des séminaires informels afin de pouvoir regrouper autour de thématiques communes les doctorants du laboratoire.

Ce sont de véritables moments de réflexion, mais aussi de convivialité où chacun peut s’exercer à la prise de parole dans une atmosphère bienveillante. Le laboratoire DocHéritages a participé également à la Fête de la Science sur le campus de Cergy-Pontoise, le 11 octobre 2021. Nous sommes très fiers d’avoir pu organiser cet événement malgré le contexte sanitaire car nous avons pu présenter différentes thèses des doctorants au grand public et nous réunir ensemble autour d’une collation dans l’après-midi. Enfin, nous participons également à l’animation du carnet des doctorants sur Hypothèses avec Solène Hazouard. Nous espérons pouvoir mobiliser encore plus de doctorants autour de nos actions pour l’année qui commence !

Entretien réalisé en octobre 2021 par Vivien Barrière, maître de conférences en Histoire-Archéologie à CY Cergy Paris Université, chercheur et chargé de mission communication à Héritages.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search